Lara BERREZEL
Facilitatrice en changement
Strasbourg

Mon mémoire, mon livre

Les jeux de pouvoir en coaching

Mémoire  soutenu le 8 juillet 2016, sous la direction d’Alexandra Tosello  en vue de l’obtention du titre de Coach Professionnel, homologué par le RNCP niveau 1 à ICN Business School Nancy.

Cette étude des jeux de pouvoir en coaching, bien que se voulant académique, est teintée de mes questionnements personnels et m’a permis de mieux appréhender ce champ d’interaction dynamique et en continuelle mouvance. Elle portera tout d’abord sur l’élucidation de ce que cache le mot « pouvoir » et plus précisément sur le pouvoir dans les organisations et ses mécanismes.

Dans une seconde partie, il s’agira de reconnaître, cerner et analyser le pouvoir dans les relations instaurées en coaching. La synthèse cherchera à se questionner sur les dérives menaçant la personne du coach et sur les moyens dont il dispose pour les éviter.

Cette étude sur les jeux de pouvoir dans la relation de coaching s’est vite étendue au champ plus vaste des relations humaines. Ce sujet épineux car très complexe entraîne de la passion ou des peurs selon les individus, explicitant l’opposition des théories freudiennes au mouvement humaniste.

La question centrale de départ était une interrogation sur la transformation des facettes négatives du pouvoir : la manipulation, l’influence ou le contrôle, acceptées par le plus grand nombre, en une relation créatrice qu’est la maïeutique en coaching.

Partant de ces synonymes à connotation négative invoqués dans de nombreux ouvrages et écrits, il a été possible de tendre vers les perceptions  positives en faisant le focus sur la relation en coaching.

Mais transformer une relation asymétrique de facto en une relation symétrique respectueuse ne se fait pas sans prise de recul. Se poser les bonnes questions pour ne pas se laisser envahir par ses émotions et projections permet de créer un cadre de sécurité où il est possible de prendre des risques et de se transformer.

Les organisations dans lesquelles s’effectue le coaching sont des microsociétés qui ont les mêmes pierres angulaires que nos milieux sociaux. L’étude des jeux de pouvoir en leur sein a poussé à une recherche de compréhension plus globale de notre société.

L’actualité des différents mouvements qui recherchent autonomie, indépendance ou ce que certains appellent démocratie participative ouvre un questionnement sur l’évolution future des organisations.

Ces mêmes mouvements créent un champ d’action vierge à ceux que l’on nomme facilitateurs et pour lesquels tout reste à faire mais dont le profil apparaît étrangement similaire à ceux des coachs professionnels.

L’accompagnement comme le pouvoir reste certainement ce que l’on en fait, le regarder en face et le comprendre permet d’agir en conscience.

 

Pouvoir et Amour

Source Colligence

Le sujet du livre

Martin Luther King disait que : Sans l’amour, la puissance est imprudente et abusive ; et sans la puissance, l’amour est affectif et anémique. Mais comment combiner ces deux énergies ? C’est ce que nous révèle Adam Kahane dans Power & Love. Power and Love est une véritable leçon de sagesse pour mieux négocier notre chemin à travers les défis que les équipes, les groupes, les communautés et la société en général ont à relever pour faire face à la complexité et aux enjeux d’une vie durable et pour mettre en œuvre des transformations profondes.

L'auteur

Adam Kahane est Canadien britannique. Ancien membre du Groupe Planning de Royal Dutch Shell, est mondialement reconnu pour ses expériences internationales uniques sur des projets de transformation organisationnelle, sociale et sociétale de grande ampleur et notamment pour sa participation en Afrique du Sud au dialogue qui mit fin à l’apartheid.

Témoignages

Adam Kahane aborde le défi central de notre temps, trouver un moyen de travailler ensemble pour résoudre les problèmes que nous avons créés. Nelson Mandela Dans ce livre rare et précieux, Kahane déploie une intuition à la fois simple et pénétrante : la puissance et l’amour sont les deux limites de nos cheminements individuels et collectifs. Soit nous maîtrisons l’équilibre entre puissance et amour, soit nous échouerons dans nos efforts pour mettre en oeuvre des changements profonds et durables. Peter Senge, président fondateur de SoL (Society for Organizational Learning).

A qui s’adresse ce livre

Ce livre s’adresse à tous les acteurs de changement dans les entreprises, les institutions et la société civile. Un acteur de changement agit à son niveau, dans son écosystème, pour contribuer à l’édification d’un monde dans lequel il fait bon vivre pour tous. Vous êtes consultant, coach, interne ou externe, et vous accompagnez les personnes et les équipes pour que la collaboration devienne efficiente, pour que les synergies se développent et pour que chacun apprenne à accueillir le meilleur futur pour tous ? Alors ce livre est pour vous.

video-play-icon

Le monde économique| 11.04.2005

La psychomania a envahi le monde du travail. Cette inflation du phénomène "psy" dans l'entreprise s'illustre tant dans l'offre de formation professionnelle et la littérature managériale que dans la vogue des pratiques de "développement personnel" et de coaching.

Valérie Brunel, sociologue et ancienne conseil en management, a voulu comprendre pourquoi le monde du travail a manifesté un tel engouement pour ces pratiques de développement personnel, inspirées de la tradition humaniste.

"Tout le propos du développement personnel en entreprise est de démontrer que la quête individuelle d'authenticité à soi, d'estime de soi et de bien-être va de pair avec l'efficacité collective", rappelle l'auteure.

Et c'est là que le bât blesse. Imaginer que cette trilogie du bien fonctionne sans accros, c'est faire fi, souligne le livre, de la question combien centrale du pouvoir dans l'entreprise, et de l'existence de contradictions fondamentales entre individu et organisation, entre capital et travail...

Un livre utile qui démonte les limites et les dangers du discours psy dans l'entreprise et de l'utilisation des valeurs morales à des fins stratégiques

Psychosociologue, Valérie Bruenel

Valérie Brunel a d’abord travaillé dans un cabinet de conseil, où elle a été formée au coaching par Vincent Lenhardt (du cabinet Transformance).

Cette plongée dans le monde du coaching lui a donné l’envie de réaliser une thèse de doctorat en sociologie sous la direction de Vincent de Gaulejac, dans le laboratoire de changement social de l’université de Paris 7.

De sa thèse, elle a tiré la matière d’un essai publié fin 2004 aux éditions La Découverte :« Les managers de l’âme », sous-titré « le développement personnel dans l’entreprise, nouvelle pratique du pouvoir ? ».

Valérie Brunel poursuit aujourd’hui ses recherches sur le coaching et le développement personnel, elle intervient auprès d’équipes d’entreprises du secteur privé et du secteur public.

Henry Mintzberg Universitaire Canadien Sciences de Gestion

Né à Montréal en 1939, il est titulaire de la chaire Cleghorn à la faculté d'administration de l'université McGill de Montréal, et professeur d'organisation à l’Institut Européen d'Administration des Affaires (INSEAD) de Fontainebleau, en France.

MINTZBERG a obtenu ses diplômes de maîtrise et de doctorat à la SloanSchool of Management du MIT, aux États-Unis, et son diplôme de génie mécanique à l'université Mcgill en mettant, entre ses deux périodes d'études, ses compétences au service du Canadien National.

Six universités lui ont décerné un doctorat - Honoris causa (Venise, Lund, Lausanne, Montréal, Genève et Simon Fraser).

Il a été président de la Strategic Management Society de 1988 à 1991.

Il est le premier professeur d'une faculté d'administration à avoir été élu membre de la société royale du Canada. Il est également membre de l'Academy of Management et de l'international Academy of Management et, officier de l'ordre du Canada.

Ses recherches, qui portent sur le management et les organisations en général, sont actuellement axées sur la nature et les styles du travail de gestion, ce qui ne lui fait pas délaisser ses intérêts de toujours, à savoir les formes d'organisation et le mécanisme de formation des stratégies.

L'égo est un "Jeu d'enfant"

Une femme, une histoire, Mme La Sénatrice Fabienne Keller

Femmes d’envergure nationale et internationale, avec un parcours politique et, ou, entrepreneurial ; elles ont toutes dépassées les barrières rencontrées, qu’elles soient mentales, sociétales ou issues d’une réalité économique, pour réaliser et se réaliser dans leur parcours public, politique, économique ou associatif.

 lesWomen Entrepreneurs ont décidé de mettre en lumière ces femmes, et leurs parcours, pour briser ces barrières et vous faire partager leurs expériences.

Pour cette première édition, EST’ellesExecutive et Les Women Entrepreneurs sont ravies d’accueillir :

Mme la Sénatrice Fabienne KELLER,

et Maire de Strasbourg de 2001 à 2008,

Lors de cette rencontre, elle  parlera, sans détour, de son parcours en tant que femme dans le monde politique, ses réussites, ses difficultés, ses doutes, et ses combats.

Elle partagera  ses réflexions sur la place de la femme dans la société française et internationale, et les enjeux en matière d’égalité des genres.

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion